mardi 5 février 2013

Journal du 5 février 1899

Bernard m'emmène aux Folies-Bergère. On voudrait être quelque chose dans la vie de toutes ces petites femmes, celles qui se promènent, toute leur beauté dehors, et celles qui s'agitent sur la scène.  Sur le cinématographe, des régiments défilent au chant de la Marseillaise; les chevaux frappent du pied dans les coulisses, et l'on voudrait être quelque chose dans cette armée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.