lundi 18 février 2013

Actualité littéraire

 Au pays des lettres de Juliette
Correspondance. Comédienne à succès, égérie des romantiques, maîtresse de Victor Hugo pendant un demi-siècle, Juliette Drouet fut également un inlassable épistolière. On a recensé plus de 20.000 lettres adressées au poète (1802-1885), jusqu'à sa mort en 1883. Une équipe d'une cinquantaine de chercheurs de l'université de Rouen, dirigée par Florence Naugrette, a crée un site où toutes les lettres  seront bientôt consultables: juliette-drouet.org.
Déjà quelques 800 lettres sont disponibles. Ce véritable portail épistolaire permet d'effectuer des recherches par année, par nom de personne citée, par lieu. Il est complété par des repaires chronologiques bien détaillés. la maison de Victor Hugo à Paris s'est associée à ce vaste projet. 
"Le compte-rendu des travaux et des jours y côtoie les saillies les plus spirituelles et de sublimes morceaux de prose poétique." Le 14 février 1836 (jour de la Saint-Valentin), elle lui écrit: "Mon cher petit Toto adoré, tu peux être bien sûr que je ferais tout mon possible pour solidifier notre avenir."
(Thierry Clermont, Le Figaro littéraire, jeudi 14 février 2013, p. 5.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.