jeudi 18 septembre 2014

Intermède

André Gide a confié à la Virginia Quarterly Review que, s'il se retirait dans une île déserte, il emporterait les livres suivants, La Chartreuse de Parme, Les Liaisons dangereuses, La princesse de Clèves, Dominique, La Cousine Bette, Madame Bovary, Germinal, Marianne.
Voici les miens: La Rochefoucauld,  Tallemant des Réaux, Le Misanthrope, Chamfort, Le Neveu de Rameau, Le Brulard, Les Souvenirs d''Égotisme, La correspondance de Stendhal.
(Paul Léautaud, Propos d'un jour, Mercure de France, 1947, P. 58.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.