dimanche 4 novembre 2012

Enquête sur le renouvellement du style

Réponse de Proust à une enquête organisée par La Renaissance politique, littéraire, artistique: "Sommes-nous en présence d'un renouvellement du style?" Cette réponse parut, signée "Marcel Proust" dans le numéro de La Renaissance du 22 juillet 1922.
1° La continuité du style est non pas compromise mais assurée par le perpétuel renouvellement du style. Il y a à cela une raison métaphysique dont l'exposé allongerait trop cette réponse.
2° Je ne "donne nullement ma sympathie" (pour reprendre les termes mêmes de votre enquête) à des écrivains qui seraient "préoccupés d'une originalité de forme." On doit être préoccupé uniquement de l'impression ou de l'idée  à traduire. Les yeux  de l'esprit sont tournés au dedans, il faut s'efforcer de rendre avec la plus grande fidélité possible le modèle intérieur. Un seul trait ajouté (pour briller, ou pour ne pas trop briller, pour obéir à un vain désir d'étonner, ou à l'enfantine volonté de rester "classique") suffit à compromettre le succès de l'expérience et la découverte d'une loi. On n'a pas trop de toutes ses forces de soumission au réel, pour arriver à faire passer l'impression la plus simple en apparence, du monde de l'invisible dans celui si différent du concret où l'ineffable se résout en claires formules.
(Marcel Proust, Essais et articles, Après la guerre, La Pléiade, p. 645.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.