dimanche 6 septembre 2015

Journal du 6 septembre 1899

Une vieille. Elle a filé au fuseau. Son rouet marche toujours. Elle ne se met jamais à table parce qu'elle est à peine aussi haute. Elle mange quand elle a faim, jamais  aux heures des repas, et toujours le pain rassis le plus dur. Elle boit le vin qui tourne à l'aigre.
Il n'y a pas beaucoup de vieilles femmes pour filer aussi fin qu'elle.
Elle a connu les chènevottes qu'on trempait dans le  soufre et qui servaient d'allumettes. Il y en avait toujours dans un pot, sur la cheminée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.