mardi 30 septembre 2014

Le Bateau-lavoir au temps de Jules Renard

De 1903 à 1912, au numéro 13  de la rue Ravignan, à Montmartre, une inconfortable maison de bois, surnommée le Bateau-lavoir, abrita des peintres, des sculpteurs, des littérateurs, des humoristes, des acteurs, des blanchisseuses, des couturières et des marchandes des quatre saisons.
Glacière l'hiver, étuve l'été, les locataires s'y rencontraient à l'unique fontaine, un broc à la main. 
Picasso s'y fixa dès 1903, au retour d'un séjour en Espagne. C'est alors que je le vis pour la première fois. Il bavardait sur la petite place Ravignan (devenue depuis la place Emile-Goudeau) avec son compatriote le peintre catalan Ricardo Canals, arrivé en même temps que lui à Paris, quelques années auparavant.
(Fernande Olivier, Picasso et ses amis, Stock, Delamain et Boutelleau, 1933, p. 24.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.