mercredi 3 septembre 2014

Journal du 4 octeobre 1906

A l'horizon, la lune sans nacelle dit: "Lâchez tout!" elle monte. Tous les fils sont coupés.
Aucun homme, pas un arbre, pas une branche sèche, n'a pu se suspendre dans ses filets et s'élever par surprise;
Le bois roux brûle sous elle pour la gonfler.
Elle arrive à un nuage, semble prise, ne bouge plus.
Elle disparut derrière les nuages amoncelés. On ne l'a jamais revue, celle-là, du moins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.