jeudi 22 mars 2012

La vente de la Bibliothèque de Jules Renard 1/4

Tel est l'homme, telle est la bibliothèque; on voit très bien les livres de Jules Renard rangés sur une simple planche de sapin. Me Édouard Giard n'a pas mis aux enchères de ces livres à figures ou à riches reliures achetés très cher au catalogue par le bibliophile épris, mais seulement des volumes de contemporains avec envois d'auteurs. Certains de nos confrères de la critique les "lavent"; Jules Renard, homme intègre et conscient, conservait les œuvres dédicacées de ses amis.  Et cette vente nous donna, une fois de plus, l'occasion de constater l'espèce de fièvre dont sont atteints les libraires; ils achètent très cher, pour un amateur, ou simplement pour donner une valeur publique à des numéros qu'ils veulent lancer. Reste à savoir ce que vaudront, dans trente ou quarante ans, les volumes que l'on a couverts de billets de banque aujourd'hui; bien des héritiers seront déçus.
Suite demain. (Comœdia, 13 février 1921).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.