vendredi 27 juillet 2012

Journal du 27 juillet 1903

Mme Lepic. Sa vertu d’honnête femme est une vertu piquée, âcre. Elle garderait un sérail. Elle gardait la petite bonne et lui décachetait ses lettres. Elle en conserve une qu'elle lui a arrachée, et dont elle met les trois morceaux dans une boite: 
- Mon bien-aimé, disait la petite,  je vous attend ce soir. Je serai seule. Nous pourrons causser. Celle qui vous aime. Votre petite amie.
Mme Lepic dit:
-Elle fait de ma maison une maison publique. D'ailleurs le maire me l'a bien dit: "Ce n'est pas une petite fille: c'est une chienne." Comme je le lui disais à elle: "Moi, ma fille, j'ai eu mes torts, je le reconnais. Oui, j'ai des défauts, mais, sous ce rapport-là, on n'a rien à me reprocher, rien, rien, pas ça!"
Et, la main écartée sur la poitrine, elle pleure...de regret.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.