dimanche 22 avril 2012

Un fantaisiste: Jules Renard 1/2

M. Renard est un bon observateur, fouilleur et pas gâcheur, qui voit beaucoup, et n'oublie rien, puis qui sait prendre ses trouvailles dans ses deux mains bien fermées, et vous les apporte, sans bousculade, sous les yeux, en frôlant le nez. J'entends que sa plus rare qualité est peut-être la vertu de son style, sans lointain ni recul, immédiat, perpétuel présent de l'indicatif, qui ne fait ni demande crédit.
Et vous entendez aussi que ce style correct, précis, clair comme du La Bruyère, n'est rien auprès du genre de mérite intellectuel de netteté, de sureté et d'économie dont cette écriture même est le signe tangible...
La supériorité de Jules Renard qui le fait, nous disions, le Maître du Rire moderne, c'est que  non seulement il ne rit point, mais qu'il NE FAIT JAMAIS RIRE.
Suite demain.
Un fantaisiste: Jules Renard , Lucien Muhfield, La Revue blanche, janvier 1894.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.