lundi 2 avril 2012

La Plume

Réponse à la question: "quel est selon vous, celui qui, dans la gloire ainsi que dans le respect des jeunes, va remplacer Leconte de Lisle? " posée par Georges Docquois.
Jules Renard: « Je ne fréquente pas chez les grands poètes. Peu m'importe qu'ils soient morts ou vivants. Si, "dans mon respect", Leconte de Lisle avait eu la première place, il la garderait. Mais elle était prise par Victor Hugo, qui l'occupe pour ma vie. Je regrette, et prie les divers candidats de vouloir bien m'excuser.
D'ailleurs, avec votre système de succession forcée, ne risquez-vous point, aux époques de sécheresse, d'appeler "cher maître" quelque vague monsieur? 
Pour moi, sûr du Dieu que j'ai choisi, je ne le changerai plus: j'ouvre en tremblant ses livres et je me signe, comme quand il éclaire et qu'il va tonner.»
(La Plume, 15 octobre 1894)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.