samedi 28 avril 2012

Renard vu par Goncourt et Goncourt vu par Renard

"Ce soir, chez les Daudet, première visite de Jules Renard, l'ironique créateur de Poil de Carotte, un garçon à la construction de la tête toute semblable à celle de Rochefort, mais sans la plantation rêche des cheveux, sans le toupet de clown, un garçon encore jeune, mais froid, sérieux, flegmatique, n'ayant pas aux bêtises qui se disent le rire de la jeunesse."
A ce  passage du Journal des Goncourt, daté du 5 mars 1891, répond celui du Journal où Renard a noté, à la même date: "Hier chez Daudet, Goncourt... Pourquoi suis-je sorti de là écœuré? Je m'imaginais sans doute que Goncourt n'étais pas un homme. Faut-il retrouver chez les vieux les petitesses des  jeunes? A-t-on assez arrangé le pauvre Zola, jusqu'à l'accuser de tourner au symbolisme!...
Goncourt, un gros militaire en retraite. Je n'ai pas vu son esprit: ce sera pour une autre fois."
(Titre et textes cités par Léon Guichard, Dans la vigne de Jules Renard, p. 289).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.