vendredi 24 février 2012

Les bains de mer vus par Jules Renard 3/3

Jules Renard commente un dessin de Félix Vallotton représentant une scène de bain de mer observée depuis la plage par une foule de philosophes drapés dans leur peignoir, suite:
- Et voilà les philosophes cyniques. D'un geste grave, ils ont, pour la décence, relevé, passé sur leur poitrine et jeté derrière l'épaule, le pan d'une couverture grossière. Ils ne portent point de chaussures. Est-ce inadvertance d'artiste? Certain savetier reprit Apelle pour avoir omis l'un des oeillets d'une courroie de sandale. Pline cite une statue qui avait une semelle sans attaches. Il se peut que le hardi Vallotos ait supprimé les chaussures.
Mais plutôt, les cyniques s'exercent à marcher pieds nus. Leurs doigts semblent d'informes racines. De leur méprisable chevelure, il ne reste que quelques boucles étirées. ils comparent à la mer la mer intérieure des passions humaines, et mesurent l'éternité avec les grains de sable de la mer.
(Jules Renard , Nib, supplément à la Revue Blanche, n°2, 15 février 1895)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.