jeudi 14 mai 2015

Jules Renard aux enchères. Lettres inédites.

Date de vente : 22/05/15
Pierre Bergé & associés.  Drouot- Paris- salle n° 2.

Lot n°368 - RENARD, Jules -
UNE  LETTRE autographe signée, adressée à Léo d'Orfer Saint-Etienne, 15 août 1888
HUIT LETTRES ADRESSÉES À LÉO D'ORFER SUR LE POINT DE PUBLIER LE PREMIER LIVRE DE JULES RENARD Deux pages in-8 oblong (130 x 210), à en tête imprimé “Milland & Philip, Saint-Etienne”, à l'encre brune [AVEC:]
SEPT AUTRES LETTRES autographes signées adressées au même, et une facture d'imprimeur: 2/ Saint-Étienne, 17 août 1888. Une page 1/2, à l'encre noire: “Je me résigne à faire imprimer ces quelques nouvelles, d'abord parce qu'il m'ennuie de toujours les garder en portefeuille” -- 3/ Saint-Étienne, 20 août 1888. Une page, à l'encre noire: “Je vous laisse absolument libre en ce qui concerne le choix du papier, et, en général, tout ce qui est affaire de goût” -- 4/ Chitry-les- Mines, 7 septembre 1888. Une page in-12, à l'encre brune -- 5/ Chitry-les-Mines, 17 septembre 1888. 1/2 page in-8, à l'encre brune: “je rentre à Paris demain” -- 6/ Le 11 octobre 1888. 1/2 page in-12, à l'encre brune: “je vous adresse un chèque de cent francs” -- 7/ S.l.n.d. Une page 1/4, à l'encre brune: “On me propose de présenter mon volume de nouvelles à Charpentier [...] je vous serais donc très obligé de me prêter pour quelques jours manuscrit” -- 8/ 21 juin 1907. 2 pages in-12, à l'encre brune: “puisque vous allez à Aulnay-sous-Bois, dîtes moi tout de même, par un mot personnel, la vérité. Je n'aime qu'elle” -- 9/ facture de l'imprimeur E. Seguy pour le volume Crime de village. Une page in-4 “Je vous adresse un chèque de 50 francs pour ce pauvre Verlaine [...] Puisque vous faîtes des affaires, à quelles conditions pourriez-vous faire éditer mes infortunées nouvelles et en combien de temps? Je voudrais en réunir 10 ou 12 au plus”. En 1888, les amis de Verlaine se cotisent pour lui assurer une rente mensuelle. Les nouvelles dont il est question paraîtront sous le titre Crime de village, en 1887, dans la Revue de Paris de Léo d'Orfer.
Estimation  500 - 800 € 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.