dimanche 3 mai 2015

Journal du 3 mais 1890

On voit des hommes qui ont des sourcils blancs, et des poissons qui sont grands comme des hommes. M. le maire me disait à propos du 1er mai: "Monsieur, j'étais sûr du calme. Je connais mon Paris." Tous sont donc intelligents, mais, par ma lyre! Ils ont des yeux vilains. Des paupières rouges et des affaires blanches au milieu. Cela donne la sensation d'anchois nageant dans de la lie de vin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.