jeudi 26 janvier 2012

Journal du 26 janvier 1906

Je croirai à tout ce qu'on voudra, mais la justice de ce monde ne me donne pas une rassurante idée de la justice dans l'autre. Dieu, je le crains, fera encore des bêtises: il accueillera les méchants au Paradis et foutra les bons dans l'Enfer.
Un chat qui dort vingt heures sur vingt-quatre, c'est peut-être ce que Dieu a fait de plus réussi.
Oui, Dieu existe, mais il n'y entend rien, pas plus que nous.
Ah! il l'a, lui, le divin sourire!
C'est à nous de réparer ses injustices! Nous sommes plus que des Dieux.
J'ignore s'il existe, mais il vaudrait mieux, pour son honneur, qu'il n'existât point.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.