mardi 23 février 2016

Incipits

Un des noms les plus nobles de la vieille France, celui des Odon de Pierrepont, était porté, et bien porté, vers 1875, par le marquis Pierre-Armand, dernier descendant mâle de la famille, qui était alors âgé d'une trentaine d'année.
(Octave Feuillet, Honneur d'artiste)

Ce tiède et noble soir de Paris - mi-septembre d'avant-guerre - réunissait, dans un cabinet du café Anglais, le célèbre sculpteur Auguste Estian, son ami le poète, graveur et bohème, Didier Bonfoulé, la belle Violante d'Ingria, dite "Phryné", et la comtesse Jenny d'Orska, dont le grand nom ne gênait pas la libre allure.
(Léon Daudet, Phryné)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.