dimanche 14 février 2016

Incipits

Comme dix heures du matin sonnaient à l'église de la Sorbonne, Georges Bernard s'arrêta rue Cujas, devant une boutique peinte en noir, et poussa la porte vitrée  où se lisaient, en  lettres blanches, ces mots un peu énigmatiques: Les Feuillets)
(Paul Acker, Le soldat Bernard)

Et d'abord, vous allez croire que ceci est un paradoxe;  vous avez si souvent entendu répéter cette phrase: il n'y a rien de bon comme le sommeil, ou: Le sommeil fait tant de bien! ou: Le sommeil est le plus grand réparateur! ou: Qui dort dîne.
(Paul de Kock,  La fille aux trois jupons)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.