samedi 24 octobre 2015

Journal du 24 octobre 1891

Vu ce matin M. Paul Ollendorf. A la goutte. Est-ce pour ne pas se lever quand un visiteur entre? Soulaine, le chef des corrections d'épreuves, a sur le visage comme un reflet de Trézenick. Ollendorf m'a fait le discours connu sur le succès d'estime qui m'attends certainement, et le succès d'argent qui m'attend aussi, mais avec moins d'impatience.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.