lundi 26 janvier 2015

Jules Renard et le Mercure de France

Jules Renard fut, dès sa création, le plus gros actionnaire du Mercure de France. Certains en conclurent qu'il était riche.
Dans son petit carnet, Vallette avait inscrit de sa main les cotisations des onze camarades de lettres qui fondèrent le Mercure de France. Pour totaliser le somme de 230 francs qui permit l'impression du premier numéro, Albert Aurier versa 22 franc; Jean Court, 12 fr.; Louise Denise, 12 fr.; Edouard Dubus, 12 fr.; Louis Dumur, 42 fr.; Julien Leclerq, 12 fr.; Ernest Raynaud, 22 fr.; Jules Renard, 62 fr.; Albert Samain, 12 fr.; et alfred Vallette, 22 fr.
(Léon Deffoux, L’Œuvre, 24 août 1936.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.