vendredi 23 janvier 2015

Journal du 23 janvier 1901

On offre à Antoine un bronze de Rodin: un homme et une femme couchés. Je n'ai aucune sympathie pour ces joujoux sans vie. Il me semble qu'avec un canif et une carotte... Pas de discours. Antoine dit quelques mots.  on boit le champagne; seul, Courteline, toujours le même, boit de la bière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.