mardi 20 janvier 2015

Journal du 20 janvier 1900

Franc-Nohain. Conférence sur les marionnettes. De l'aplomb, une bonne voix, un peu trop administrative.  Bon début et très bonne fin. Il distribue des prix à ses confrères, me donne le prix d'honneur, à Bernard, le prix de littérature anglaise. Sa pièce, la Grenouille et le Capucin, c'est neuf, plein de choses plutôt judicieuses que jolies. Manque un peu de proportions et de clarté. Phrases trop littéraires, je veux dire: trop serpentine. Au théâtre, le sujet, le verbe et l'attribut suffisent: plus, c'est trop.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.