mercredi 10 décembre 2014

Philippe Bouvard, Jules Renard et Mitterrand

... Et Mitterrand m'a invité à prendre un petit déjeuner [...] Après quoi on s'est découvert une passion commune pour Jules Renard, qu'il connaissait beaucoup mieux que moi. Sachant qu'il y avait deux titres de Renard qui ne figurait pas dans mon édition, il les a cherchés dans des librairies qu'il fréquentait et me les a envoyés, avec un mot de sa main. Délicate attention alors qu'il savait que je n'étais pas de son bord politique.
(Philippe Bouvard, Valeurs actuelles, n° 4071, 4 décembre 2014, p. 74.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.