dimanche 6 juillet 2014

Journal du 6 juillet 1895

Le poète Titulopanpé avait fait, sur les papillons, une pièce de vers.Il n'en était pas content du tout. Il trouvait lourd le vol de ses papillons.  Il déchira ses vers et jeta sur le lac les morceaux de papier. Mais ils ne tombèrent pas à l'eau. Légers, ils s'envolèrent  d'un essor miroitant, pris par la brise. Et le poète Titulopanpé les suivait du regard, attendri, content d'avoir écrit des vers meilleurs qu'il ne croyait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.