jeudi 19 juin 2014

Journal du 19 juin 1901

Avec sa maison qu'elle loue aux sœurs, le pré qu'elle loue à Rateau et ses économies, elle a déjà trente sous à manger par jour.  Elle est toute joyeuse.
- Mais, dit-elle, j'aurais trente sous à manger par jour à la condition d'habiter dans la rue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.