lundi 28 avril 2014

Journal du 28 avril 1890

J'ai l'air de vivre au jour le jour, "en décousu", et pourtant je suis une ligne de conduite très droite et très précise: donner tout le bonheur matériel possible à ma femme et à mon enfant, me contenter pour ma part du moins possible, et arriver à ceci: que mon nom sonne un peu comme un grelot de cuivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.