jeudi 10 octobre 2013

Journal du 10 octobre 1905

La vieillesse n'existe pas. Du moins ne souffrons-nous pas d'une vieillesse continue à la fin de notre vie: comme les arbres, tous les ans nous avons nos accès de vieillesse. Nous perdons nos feuilles, notre bonne humeur, notre goût de la vie, puis ça revient.
Nous n'avons pas une enfance, une maturité, une vieillesse: plusieurs fois dans la vie nous avons nos saisons, mais leur cours nous reste mal connu: il n'est pas régulier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.