lundi 2 septembre 2013

Journal du 2 septembre 1903

Le curé traite les gens de bestiaux, d'ânes, d’alcooliques dégénérés. En pleine messe, il pose à une petite fille une question de catéchisme. Troublée, elle ne répond pas. Elle ne fera pas sa première communion cette année.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.