lundi 29 juillet 2013

Jules Renard Poète (Cahiers Jules Renard n°15 - Appel à contribution)

Information publiée le mercredi 17 juillet 2013 sur le site Fabula par Perrine Coudurier (source : Perrin-Doucey Agnès)
Date limite : 1 septembre 2013
L’Association des Amis de Jules Renard publiera en février 2014 son quinzième Cahier subventionné par le CNL et la DRAC Bourgogne. Ce volume explorera, dans sa première partie, la problématique suivante :
Jules Renard poète
Parmi les célèbres formules de Jules Renard, on connaît celle qui semble stigmatiser une certaine conception de la poésie : « Des vers, c’est de la prose avec des gants et des bretelles américaines ; c’est de la prose qui pose, fait plastron comme un invité en soirée » (Journal, 17/1/1890).
Mais ne nous y trompons pas. Dans ses premiers vers un peu maladroits comme dans ses œuvres en prose ultérieures, Renard se veut poète et à ce titre assume les trois fonctions dévolues à cet art. Il sera donc à la fois créateur, artisan et inspirateur, ce qui le « sauv[era] de l’infecte maladie de la rosserie » (J, 9/1/1908).
Dans le droit fil d’Aristote et des grands écrivains classiques qu’il affectionne, il pense que ce n’est pas le mètre qui fait la poésie, mais le sujet lui-même de l’œuvre, pour peu qu’il ait une portée générale.
Mais l’art de Renard, c’est aussi une approche poétique résolument nouvelle du monde dont il nous offre une vision syncrétique. Observateur intransigeant et passionné de la nature et de l’homme, il « appren[d] à tout voir » et, au terme d’une ascèse qui souvent rompt l’illusion mimétique, il tente de saisir l’essence des êtres et des choses dans un souci permanent de vérité.
Ces quelques pistes (et bien d’autres) pourraient être explorées dans des articles n’excédant pas 300000 signes. Voici, à titre d’exemples, une liste non exhaustive d’axes qui pourraient orienter votre réflexion: Renard, poète classique ?
  • Renard « chasseur d’images » (cf. le prologue des Histoires naturelles)
  • Une poétique de l’insolite, de l’écart, de la rupture
  • Renard, « anti poète maudit » ? (cf. ces quelques formules bien frappées du Journal :
  • On peut être poète avec des cheveux courts / On peut être poète et payer son loyer / Quoique poète, on peut coucher avec sa femme / Un poète, parfois, peut écrire en français [J, 2/1/1890])
  • Jules Renard ou la « sécheresse idéale » (J, 30/9/1897) 
  • il parle aussi de « style blanc » (J, 1/8/1890)
  • Jules Renard, poète apollinien ? (cf. les trois figures fondatrices de l’art poétique : Orphée, Apollon et Dionysos)Vous êtes invité(e) à soumettre par courriel, au plus tard le 1er septembre 2013 un résumé de votre proposition d’article (3000 signes maximum), accompagnée d’une courte notice biographique à l’adresse suivante : amisjulesrenard@gmail.com. Elle sera  soumise au comité scientifique des Cahiers Jules Renard.

Calendrier
Date limite d’envoi des propositions 1er septembre 2013
Retour du comité scientifique 20 septembre 2013
Date limite pour l’envoi de l’article 20 novembre 2013 
Responsable : Association Les Amis de Jules Renard
Url de référence :
http://www.julesrenard.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.