mardi 23 juillet 2013

Journal du 23 juillet 1907

La vieille garde ses oies avec ses lunettes.
Elle a entendu dire que les savants lisent le latin.  Alors, elle lit du latin à haute voix, pour n'avoir pas l'air si bête. Elle s'assied sur notre banc. Elle y a tout-à-fait l'air d'une vieille savante.
Elle cueille des orties pour ses oies.
- Vous n'avez donc pas peur de vous piquer?
- Ma foi, elles piquent bien! Il y en a qui ne piquent pas, mais elles ont des dents.
Elle ne voudrait pas tomber.
- Elle pique son bâton au bord du fossé, s'appuie dessus, et son gros derrière soulève son jupon. Elle a les pieds dans des chaussons, et les jambes nues. On voit ses mollets, et c'est encore très blanc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.