lundi 1 juillet 2013

Journal du 1er juillet 1906

Nevers. Émotion. Entrée au milieu des jardins. Le "tacot" devient tramway.
La musique le dimanche; un seul applaudissement.
Le proviseur, souvenirs sous les grands arbres du parc.
La pension Millet est encore là, sur ses pliants.
Cette cage et cet oiseau étaient là il y a vingt-cinq ans. Je vous jure que ce sont les mêmes. Mais comme la célébrité de Gresset est quelque chose d'injuste! Son perroquet idiot.
Les élèves sont les mêmes; un peu moins de sournoiserie, peut-être. 
La Loire admirable. S'asseoir comme un duc sur un escabeau et regarder du haut de la tour. 
Souvenirs. Les cordes des bains dans le fleuve. Mes impressions d'eau froide.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.