vendredi 11 janvier 2013

Marcel Proust, inédits

Onze textes du jeune Marcel Proust, ignorés du grand public et parus à la fin du XIXe siècle, sont réunis et publiés pour la première fois dans un livre, aux Éditions des Busclats, préfacé par Jérôme Prieur et intitulé Le Mensuel retrouvé.
En novembre 1890, le futur écrivain, alors âgé de 19 ans, fait paraître son premier texte dans cette revue, Le Mensuel, où il va collaborer jusqu'en septembre 1891, sous divers pseudonymes - Étoile filante, de Brabant, Fusain, Y, Bob, Pierre de Touche -, sous ses simples initiales (M.P.) et, une fois seulement, sous son vrai nom.
Ses écrits sont des chroniques qui ont trait à la mode, à la vie mondaine et culturelle, ou des commentaires d'expositions ou encore le compte rendu d'un recueil de poésie... Le jeune dandy fait alors ses premiers pas dans les salons et l'univers parisien des arts et des lettres. Il y fourbit sa plume, s'encanaille au  au music-hall, glisse un court poème, et publie deux récits. 
Dans le premier, il évoque des "choses normandes", les paysages de gazon et de mer qu'il ne cessera de revisiter dans A la recherche du temps perdu. Dans l'autre, intitulé "Souvenir", il met en scène une certaine Odette qu'un narrateur encore anonyme a jadis aimée et dont il se souvient des années plus tard avec nostalgie.
(Lire, décembre 2012, signé: D.P. p. 18)
Lire des extraits sur ce blog des 8 et 9 décembre .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.