dimanche 20 mai 2012

Les coquelicots

Ils éclatent dans le blé, comme une armée de petits soldats; mais d'un bien plus beau rouge, ils sont inoffensifs.
Leur épée, c'est un épi.
C'est le vent qui les fait courir, et chaque coquelicot s'attarde, quand il veut, au bord du sillon, avec le bleuet, sa payse.
Jules Renard, Histoires naturelles.

2 commentaires:

  1. quels sont les personnifications dans ce texte ?

    RépondreSupprimer
  2. Désolé de vous répondre si tard. En plus je n'ai pas compris votre question.

    RépondreSupprimer

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.