vendredi 20 janvier 2012

La génèse de X…roman impromptu

Quelques mots sur X...par les VEBER'S (alias Pierre Veber)
Au roman qui paraîtra dans les derniers jours de ce mois quelques mots d'explication sont nécessaires. Il est temps de dire aux lecteurs de ce journal ce que sera l'X...roman impromptu par les humoristes G. Auriol, Tristan Bernard, Courteline, Jules Renard et Pierre Veber.
Les humoristes ci-dessus (dont l'éloge n'est plus à faire puisqu'ils s'en sont chargés à plusieurs reprises), ces humoristes pensèrent qu'il serait bon de relever le niveau littéraire des lecteurs de romans. Ils imaginèrent d'écrire en collaboration un roman dit impromptu sans plan préconçu, sans sujet arrêté. Le Gil Blas voulut bien accueillir cette initiative, qui n'a d'autre précédent que la Croix de Berny.
Il fut convenu que l'on tirerait au sort les noms des cinq auteurs, afin d'établir l'ordre dans lequel ils se succèderaient; chacun devait écrire un feuilleton faisant suite à celui qui le commandait. Le premier de la liste donnerait le titre du roman et le personnage qui, seul, fût invulnérable (précaution qui assurerait un semblant d'unité à l’œuvre).
Le sort établit la liste suivante: Pierre Veber, Jules Renard, Tristan Bernard, Georges Courteline, Georges Auriol. le roman commencé comprendra 30 à 35 feuilletons, chaque feuilleton sera signé. Toute modification des personnages est autorisée, sauf la modification de sexe. Il est permis de tuer ceux qui déplaisent (à l'exception de X...). Il est également permis d'en introduire d'autres, même s'ils s'ils ne prennent aucune part à l'action.
Ladite action peut-être transportée dans toutes les parties du monde; en pareil cas, il importe de prévenir le lecteur, qui ne se méfierait pas, par quelques phrases explicatives.
Donc, résumons nos intentions: nous voulons faire du roman feuilleton une chose purement mécanique, simplifiant le travail par la division. En même temps, la coopération au travail, ainsi qu'aux bénéfices, éminemment socialiste, est d'un exemple excellent pour nos confrères. Nous espérons que notre initiative aura contribué du moins à ranimer l'esprit de corps qui tend à disparaître de plus en plus chez les littérateurs.
il se peut que le roman ainsi composé soit d'une sottise navrante, il se peut (et nous l'espérons) qu'il soit au contraire, d'une gaieté parfaite; il aura du moins l'attrait de l'imprévu aussi bien pour nos lecteurs que pour nous-mêmes.
On nous permettra de présenter les cinq auteurs, par ordre alphabétique.
(Gil Blas 11 mars 1895). (Nous poursuivrons demain samedi 21 janvier avec le portait de Jules Renard).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.