dimanche 8 janvier 2012

Jules Renard vu par Jean-Louis Trintignant 1/2

Cela fait-il longtemps que vous pratiquez le Journal de Jules Renard?
Jean-Louis Trintignant: Oui, on peut le dire. C'est un livre auquel je suis très attaché. Le genre d'ouvrage qu'on lit d'une seule traite - il y a plus de 1000 pages - Il y a dans ces notations quotidiennes de Jules Renard un humour un peu désespéré mais quand même assez tendre. Il est parfois cynique aussi. Il parle de lui, de ses rapports avec les gens, de son écriture, mais tout cela reste modeste car il a trop d'humour pour être prétentieux. le Journal, c'est un fourre-tout dans lequel on peut mettre ce qu'on veut. J'aime beaucoup cette forme littéraire parce qu'elle est très ouverte. Moi-même j'ai essayé d'écrire mon journal de 50 à 51 ans, mais ce n'était pas bien. Le Journal de Jules Renard a été publié après sa mort. C'est sa femme qui a apporté le manuscrit à l'éditeur, elle en avait coupé environ un tiers parce que c'étaient des passages qui lui déplaisaient.
Suite de l'interview demain.

(Interview accordée à l'occasion de la lecture donnée au Théâtre du Rond-Point du 14 mars au 19 avril 2008, publiée par www.visiteursdusoir.com).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.