dimanche 27 mars 2016

Incipits

Le premier lundi du mois d'avril 1625, le bourg de Meung, où naquit l'auteur du Roman de la Rose, semblait être dans une révolution aussi entière que si les huguenots en fusent venus faire une seconde Rochelle.
(Alexandre Dumas, Les trois mousquetaires)

Dans une chambre du palais Cardinal que nous connaissons déjà, près d'une table à coin de vermeil, chargée  de papiers et de livres, un homme était assis la tête appuyée dans ses deux mains.
 (Alexandre Dumas, Vingt ans après)

Vers le milieu du  mois de mai de l'année 1660, à neuf heures du matin, lorsque le soleil déjà chaud séchait la rosée sur les ravenelles du château de Blois, une petite cavalcade, composée de trois hommes et de deux pages, rentra par le pont de la ville sans produire d'autres effets sur les promeneurs du quai qu'un premier mouvement de la main à la tête pour saluer, et un second mouvement de la langue pour exprimer cette idée dans le pur français qui se parle en France:
- Voici Monsieur qui revient de la chasse.
Et ce fut tout.
(Alexandre Dumas, Le vicomte de Bragelonne)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.