mardi 10 février 2015

La Poste au temps de Jules Renard 5/7

Un jour, Mallarmé s'amusa à libeller l'adresse de ses correspondants sous forme de quatrain. Aucune des adresses en vers collationnés sur l'enveloppe n’a manqué son destinataire:

Rue, ouïs,  22 Lavoisier
Madame Degrandi qui lance
La richesse de son gosier
Aussi haut que notre silence

Paris, chez Madame Méry
Laurent, qui vit loin des profanes
Dans sa maisonnette véry
Select du 9 boulevard Lannes

Notre ami Viélé Griffin
Savoure très longtemps sa gloire
Comme un plat solitaire et fin
A Nazelles dans l'Indre-et-Loire

L'âge aidant à m'appesantir
Il faut que toi, ma pensée, ailles
Seule rue, 11, de Traktir
Chez l'aimable Monsieur Séailles
(Stéphane Mallarmé, Vers de circonstance, Les Loisirs de la Poste.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.