mardi 3 février 2015

La Poste au temps de Jules Renard 4/7

Un jour, Mallarmé s'amusa à libeller l'adresse de ses correspondants sous forme de quatrain. Aucune des adresses en vers collationnés sur l'enveloppe n’a manqué son destinataire:

Apte à ne point te cabrer , hue!
Poste et j'ajouterais: dia!
Si tu ne fuis II bis rue
Balzac chez cet Hérédia.

Leur rire avec la même gamme
Sonnera si tu te rendis
Chez Monsieur Whistler et Madame
Rue antique du Bac 110

A moins qu'il ne hante la nue,
Ne vogue où mûrit le letchi
Monsieur Léon Dierx, avenue
Ci proche, 13 de Clichy

A Montigny, Monsieur Grosclaude
Vise un lapin sans dévier
Ou, vêtu de sa veste blaude,
Jette dans le Loing l'épervier.
(Stéphane Mallarmé, Vers de circonstance, les Loisirs de la Poste.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.