vendredi 20 février 2015

Journal du 20 février 1894

Les mauvais pas.
Céder sa place à une dame dans un omnibus. Et quelquefois elles vous reçoivent si mal!
- Merci, monsieur. Je ne suis pas fatiguée.
- Je vous en prie, madame.
- Non, monsieur, j'aime mieux rester debout  pour prendre l'air et regarder la campagne.
On se rassied, penaud comme quelqu'un qui s'est levé avant d'être arrivé et quand ce n'est pas son tour, comme un bon petit élève qui veut à toute force réciter sa leçon qu'il sait si bien et auquel le maître d'école dit sèchement: "Asseyez-vous!"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.