samedi 1 novembre 2014

Journal du 1er novembre 1896

Ma Psyché. - Me traite-t-on  assez d'observateur! Et rien ne m'ennuie autant que d'observer. J'ai la timidité de voir. Chaque nouvelle relation m'effraye. On me dirait: "Allez à droite, et vous rencontrerez un beau type d'humanité", que je ne me dérangerais pas de mon chemin. Je subis les "choses vues", mais je ne les recherche pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.