jeudi 13 novembre 2014

Journal du 13 novembre 1905

Bertrade, une pauvre chose; de la production sans aucun travail. Un Lemaitre, riche académicien, y dit beaucoup de mal de l'argent, et l'argent a compris: la caissière ne voit rien venir.
Guitry me présente à Roujon. Nos mains, dans cette loge, n'avaient qu'un tout petit espace à traverser, mais elles ont eu peur.
- C'est pourtant lui qui nous a décoré, me dit Guitry.
- Peut-être, mais il l'a oublié, et moi aussi.
Guitry a refusé le Coup d'aile, de Curel, que prend Antoine. De belles choses, mais c'est injouable ailleurs qu'à l' Œuvre, en matinée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.