dimanche 12 octobre 2014

Journal du 12 octobre 1908

Il est bien difficile de résister à Guitry, mais grâce à Bourget, on y arrive. Il ne reçoit plus que les académiciens et les futurs académiciens.
L’Émigré, vraiment une très pauvre chose, d'un romancier qui ne comprend rien au théâtre ni, hélas, au progrès humain.
Un vieux spectateur applaudit à tout ce que disent les officiers. Tout ce que dit un officier est bien.
Dès qu'on le complimente, Guitry se met à raconter de petites histoires, avec des temps d'arrêt pour que le reste du compliment puisse se placer.
Une femme dort à L’Émigré. Allons! il y  a encore des honnêtes  femmes.
Les derniers marquis ne veulent pas désavouer tout à fait Bourget: ils envoient leurs larbins à L’Émigré.
- L'Égypte? dit Guitry. Des gens qui depuis quatre mille ans se foutent de nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.