jeudi 29 mai 2014

Le téléphone au temps de Jules Renard

Les personnes non familiarisées avec la correspondance téléphonique devront, pour éviter une perte de temps et d'argent, se renseigner avant de demander communication, soit auprès des employés, soit en lisant l'instruction spéciale affichée dans le bureau . On "appelle" en pressant plusieurs fois le bouton de la sonnerie; puis  on décroche les "récepteurs" pour les porter à ses oreilles, on répond à l' "allo" par l'adresse de la personne demandée et cette personne arrivée, on lui parle en se tenant à quelques centimètres de l'appareil et en prononçant distinctement. La conversation finie, on raccroche les récepteurs et l'on sonne une fois pour annoncer la fin.
( K. BÆDEKER, Paris et ses environs, manuel du voyageur, 1900.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.