mercredi 28 mai 2014

Jules Renard vu par Antoine

23 mai (1910).
Obsèques de Jules Renard, qui laisse une œuvre,  sûr et magnifique prolongement des grands naturalistes , en ce qu'il fut le premier à montrer que la vérité la plus minutieuse est susceptible d'une interprétation poétique.
(André Antoine, Le Théâtre, T.II., Les Éditions de France, p. 80.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.