dimanche 4 mai 2014

Journal du 4 mai 1909

Swinburne. Essayé de lire quelques-uns de ses poèmes. Décidément, d'une fadeur!... Je ne trouve ça ni fort ni ingénieux. Je trouve que c'est fade. Çà m'ennuie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.