jeudi 27 mars 2014

La Nouvelle-Angleterre au temps de Jules Renard

On peut remercier chaudement Jules Wolkenstein d'avoir déterré et traduit le roman d’Édith Wharton paru en 1911, Ethan Frome, véritable bijou littéraire.
Résumé de l'éditeur: Les montagnes du Massachusetts à la fin du XIXe siècle. Ethan Frome est un jeune homme pauvre qui aime les livres et rêve de voyages. Il a hérité d'une ferme et d'une scierie qui ne rapportent rien, épousé une vieille cousine hypocondriaque. Et, sans comprendre ce qui lui arrive, il tombe amoureux pour la première fois. En trois jours, sa vie va basculer. Même la mort ne voudra pas des héros de cette tragédie rurale, chef-d’œuvre atypique d’Édith Wharton.
(Édith Wharton, Ethan Frome, roman traduit par Julie Wolkenstein, P.O.L., mars 2014, format poche, 218 P., 7,90 €)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.