jeudi 13 mars 2014

La bicyclette au temps de Jules Renard

Aux vélocewomen
Ce n 'est pas sans raison que nous nous adressons aux femmes qui ont adopté le sport de la bicyclette. Nous signalions récemment à nos lecteurs et aux amateurs du cyclisme le manège vélocipédique de l'Opéra, qui est le plus confortable, le plus luxueux, le mieux compris des vélodromes; situé en plein Paris, à portée de tout le monde, à deux pas de l'Opéra, 3 rue Auber, il offre de plus l'avantage d'un bon marché exceptionnel, puisque pour 20 francs à forfait, l'amateur apprend à monter sans avoir à fournir sa machine ni accessoire quelconque, dont se charge l'administration.
Ce que nous voulions dire aujourd'hui c'est que ce manège est décidément le rendez-vous de la mode et des jolies femmes; nous y avons rencontré plusieurs des amies du Courrier, et c'est un charmant spectacle que cette piste encombrée des plus jolies vélocewomen de Paris.
(Le Courrier français, n°13, 31 mars 1895, p. 8)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.