mercredi 12 mars 2014

Journal du 12 mars 1902

Jardin d'acclimatation. L'ennui de toutes ces bêtes. Le plaisir qu'éprouvent certaines d'entre elles, les sangliers surtout, à se faire gratter le dos par les cannes des visiteurs.
Le marabout-adjudant: un Anatole France en jaquette.
La girafe qui, de sa langue noire, lèche le mur ou se l'enfonce jusqu'au fond du nez.
Le gazouillement d'un bande de cochons d'Inde.
Les phoques, beaux nageurs qui se baignent avec des grâces d'hommes.
La fantaisie du Créateur qui donne au flamant un cou si long qu'il a dû le percher très haut sur pattes.
L'aigle dont le bec est un chef-d’œuvre de coutellerie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.