vendredi 14 février 2014

La caricature au temps de Jules Renard

Gustave Doré, l'imaginaire au pouvoir.  Musée d'Orsay, Paris, du 18 février au 11 mai.
À travers une rétrospective d'envergure, le musée d'Orsay propose de découvrir ses plus célèbres illustrations et ses peintures méconnues.
Trente ans qu'il n'avait pas eu droit à une rétrospective digne de ce nom. Un préjudice aujourd’hui réparé par le musée d'Orsay, qui met à l'honneur Gustave Doré (1832-1883), illustrateur célèbre pour avoir mis en images des textes fondamentaux comme la bible, et les plus grands auteurs: Perrault, La Fontaine, Rabelais, Dante, Shakespeare, Cervantès...
"Il a marqué de manière durable et indélébile l'imaginaire collectif, souligne Philippe Kaenel, commissaire scientifique. Des réalisateurs se sont réclamés de lui: David Lean, Cecil B. DeMille, Roman Polanski, Tim Burton, Terry Gilliam, Peter Jackson. Mais ce qui lui a valu une gloire internationale a provoqué son drame." Car ce contemporain de Manet nourrissait une ambition decrète: être reconnu pour sa peinture..."
(Stéphanie Belpêche, Le Journal du dimanche, 9 février 2014, p. 32)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.