vendredi 3 janvier 2014

Les élections en Mayenne au temps de Jules Renard

(Jules Renard est né à Châlons-du-Maine, Mayenne, le 22 février 1864)
Aux Électeurs  Sénatoriaux de la Mayenne
Comme il était facile de le prévoir, les Républicains font, à la veille du scrutin du 5 janvier (1888), des efforts désespérés pour conjurer une défaite certaine.
Accablés sous le poids de leurs fautes, ils veulent vous en dissimuler les conséquences.
Est-il besoin de vous rappeler que les gouvernements antérieurs à la République ne sont responsables ni des déficits de nos budgets, ni de l'augmentation des impôts, ni de la ruine de nos finances?
En 1876, quand les Conservateurs quittèrent le pouvoir, ils avaient, en six ans, liquidé toutes les dépenses de la Guerre étrangère et de l'insurrection de la Commune, - réorganisé notre Armée, - reconstruit nos forteresse. - Tout en dépensant chaque année onze cent millions de moins qu'on ne dépense aujourd'hui, ils avaient diminué annuellement la dette publique de deux cent millions et, grâce à une sage économie, laissé en 1876 un excédent de recettes de quatre-vingt-dix-millions.
Voilà  comment les Conservateurs avaient administré les finances de la France!
Qu'en ont fait les Républicains?
En dix ans, de 1877 à 1887, ils ont dépensé six milliards et demi de plus que n'ont produit les impôts! Les emprunts succèdent aux emprunts. Récemment encore la dernière conversion, tout en réduisant les revenus des rentiers de l’État, vient d'accroître, de plus de quatre cents millions, le capital de la dette publique!
Quelques années encore d'un pareil système financier, et la banqueroute devient inévitable!
Voilà l’œuvre des Républicains! [...]
Signé: MM. Le Breton et Dutreil (candidats conservateurs).
(Archives départementales de la Mayenne,  E-dépôt 96/K 2718)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En publiant un commentaire sur Jules Renard, vous vous engagez à rester courtois. Tout le monde peut commenter. Les commentaires sont publiés après modération (Pas de langage SMS), Merci.